NOS PROFESSEURS

Docteur en musicologie de l’Université de Paris – Sorbonne, spécialiste du Moyen-Âge, Giedrius Gapsys est membre de Chœur Grégorien de Paris. Il forme aussi bien des jeunes musiciens professionnels que des communautés religieuses.

Né en 1979 à Rennes, Charles Barbier est fasciné dès son plus jeune âge par la voix et intègre alors la Maîtrise de Bretagne et le Conservatoire National de Région de Rennes. Il poursuit ensuite ses études à l’Université de Rennes 2 et à l’Ecole Nationale de Musique de Vannes-Pontivy, dans la classe d’Agnès Brosset, où il obtient un prix de perfectionnement vocal et pédagogique. Il complète son cursus par des études d’acoustique (Michèle Castellengo), de direction de chœur grégorien (Louis-Marie Vigne) et de notation Laban (Noëlle Simonet) au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il devient le premier élève a étudier dans les départements musique et danse. Il se perfectionne ensuite en direction d’orchestre dans la classe du Prof. Leif Segerstam à l’Académie Sibelius d’Helsinki (où il travaille également avec Prof. Jorma Panula) après y avoir étudié le continuo (Dr. Assi Karttunen) et la direction de chœur (Prof. Matti Hyökki).
Chanteur ténor et sopraniste, son répertoire s’étend du VIIème au XXIe siècle. On peut ainsi l’entendre dans une trentaine de pays, du Japon (Exposition Universelle de 2005) à la Colombie, en passant par le Canada ou les Philippines. Il a enregistré de nombreux disques et DVD, régulièrement salués par la critique et primés de Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique ou encore Diamant d’Opéra.
 
Chef de chœur et d’orchestre il a été invité auprès d’ensembles variés comme le Chœur de Chambre d’Helsinki, le Chœur Grégorien de Paris, Chœur National d’Hommes d’Estonie, EMO Ensemble, l'Opéra National de Mongolie, l'Orchestre Baroque de Finlande, l'Orchestre HAKO, l'Orchestre National d'Auvergne, l’Orchestre Philharmonique de Mongolie ou Utopia dans des programmes allant du chant grégorien à l’opéra contemporain. De 2008 à 2013, Charles Barbier a été le principal chef invité de l’Orchestre Les Lumières, ensemble international basé en Finlande et jouant sur instruments anciens. Il crée, en 2010, l’Échelle, un ensemble spécialisé en musique de la Renaissance et abordant ce répertoire de façon transartistique, dont il assure la direction artistique avec Caroline Marçot. Depuis 2018 il a pris la succession de Pascal Crittin à la tête de l'Ensemble Vocal de Saint-Maurice.

Fasciné par son époque il s’est déjà fait l’interprète - tant comme chef que chanteur - de créations mondiales de V. Bouchot, R. Dubugnon, P. Haapanen, K. Hakola, P. Jakubowski, P. Jodlowski, T. Kientz, T. Lacôte, P. Leroux, T. Machuel, C. Marçot, A. Markeas, J.-C. Marti, Z. Moultaka, S. Rissanen, T. Räisänen, F. Stanzl, T. Wille -dont la direction musicale de deux opéras de F. Lory et H. Rechberger- et de créations nationales de E. Carter, J. Copeaux, P. Dusapin, B. Furrer, R. Galliano, P. Jakubowski, P. Hersant, A. Pärt et H. Tulve.
 
Charles Barbier est également conseiller musical et chanteur pour le cinéma, ce qui lui a valu de monter les marches du festival de Cannes pour Un Château en Italie de Valeria Bruni-Tedeschi ou encore de collaborer avec la Comédie Française pour Oblomov réalisé par Guillaume Gallienne pour Arte.
 
Depuis 2018 il est programmateur de saison culturelle à l'Abbaye de Saint-Maurice

Architecte et géobiologue, Françoise Dautel a fondé et dirige l’Atelier Géo et Bio Architecture. Elle est également spécialiste de l’architecture sacrée, elle enseigne notamment à l’Abbaye de Sylvanès.

Enseigne les arts visuels, enlumineur de l’Apocalypse et des Evangiles, illustrateur des aventures de Gougou et auteur de « L'Apocalypse de Jean enluminée » paru aux Editions Saint-Augustin. Diplômé en arts plastiques de l'Ecole cantonale d'art de Lausanne.

 

Nicolas Viatte a d’abord étudié dans la classe d’orgue de Robert Märki, au Conservatoire de Neuchâtel où il a obtenu un Diplôme d’enseignement d’orgue (1997), une Attestation de perfectionnement (1999) et un Diplôme d’enseignement des branches théoriques (2000). Il a ensuite travaillé avec Kei Koito au Conservatoire de Lausanne où il a obtenu un Diplôme de concert en 2003. Par ailleurs, il a complété sa formation en travaillant l’improvisation au Conservatoire de Fribourg auprès de Jean-Louis Feiertag.

Depuis 2000, Nicolas Viatte est titulaire des orgues de l’église Notre-Dame de Vevey. Et depuis 2006, il partage ce poste avec la Cathédrale St-Nicolas de Fribourg où il a été nommé, sur concours, co-titulaire des grandes orgues. Sa fonction d’organiste liturgique - qu’il mène avec des compétences largement reconnues - est un moment privilégié de sa vie professionnelle.

Nicolas Viatte se produit régulièrement en soliste et collabore, comme accompagnateur apprécié, avec divers solistes et ensembles instrumentaux ou vocaux. En outre, passionné par son instrument et ses multiples contextes d’utilisation, Nicolas Viatte s’investit dans les domaines de la musique et de la liturgie, au sein de divers organismes ecclésiaux ou associatifs de Suisse romande tels que les Semaines Romandes de Musique et de Liturgie (SRML) de St-Maurice ou l’Association des Organistes Romands (AOR) dont il est d’ailleurs le co-président, en compagnie de sa collègue Anne Chollet.

Enfin, Nicolas Viatte est collaborateur chargé de projets à la FONDATION SUISA, l’action culturelle de la Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISA. Dans sa fonction, il gère notamment les demandes de soutien déposées auprès de cette fondation dont il est par ailleurs chargé de l’administration financière. A ce titre, et soucieux de se diversifier, il a entamé un cycle de formation continue qui s’est achevé en 2020 par l’obtention du Brevet fédéral de Spécialiste en finance et comptabilité.

Ses multiples activités lui permettent ainsi d’avoir une vision très large du domaine musical, allant de la facette du musicien de concert à celle du chrétien au service de la liturgie, en passant par tout ce qui touche à l’actualité et à la création musicale ainsi qu’au domaine de la gestion.

Née en 1989, Céline Grandjean est une cheffe de chœur, compositrice et musicologue vaudoise. Titulaire d’un Master conjoint en pédagogie musicale « musique à l’école » de la Haute Ecole de Musique de Lausanne et en germanistique de l’Université de Lausanne, elle est également détentrice d’un Master en musicologie de l’Université de Berne et d’un CAS en direction chorale de la Haute Ecole de Musique de Lucerne.
À l’aise aussi bien dans le répertoire classique sacré et profane qu’en musique de variété, Céline Grandjean pratique le chant et le piano dans différents ensembles et dirige actuellement plusieurs chœurs à Lausanne et sur la Riviera vaudoise : l’Union Chorale de la Tour-de-Peilz (dès 2016 et dont elle avait déjà été cheffe invitée en 2014), le chœur des collaborateurs de la RTS Lausanne De Vives Voix (dès 2016), le Chœur de la Cathédrale de Lausanne (dès 2018) et le Choeur d’Oratorio de Montreux (dès 2022). Elle est également cheffe assistante du Chœur Pro Arte de Lausanne (depuis 2019) et cheffe invitée du Choeur fribourgeois des Jeunes durant la saison 2022. Elle a dirigé le Chœur mixte de Corseaux (2010-2020) ainsi que le Chœur de jeunes À Vaud Voix (2015-2016 puis 2018-2019) et le Choeur des Jeunes du Conservatoire Montreux-Vevey-Riviera (2022-2023).
En 2018, elle est nommée Cheffe des chœurs adjointe de la Fête des Vignerons qui a eu lieu à Vevey en été 2019. À cette occasion, elle coordonne et prépare les 900 chanteurs (750 adultes et 150 enfants) des chœurs de la Fête et les dirige durant les 20 représentations du spectacle.
Par ailleurs, Céline Grandjean est présidente de l’Association vaudoise des directeurs et directrices de chœurs (AVDC).
En 2019, Céline Grandjean reçoit le Prix du patrimoine culturel immatériel décerné par la Fondation vaudoise pour la culture.

https://www.celinegrandjean.ch/

Auteur de «Frissons de Résonance», «On est fait pour s'entendre», et «Du coeur à l'oreille» spectacles mettant en scène les différents aspects de I'Ecoute.
Directrice artistique de la compagnie «au fil de l'écoute»
Chef de choeur et directrice musicale de I'ensemble vocal «Fréquence 16 ».
Adaptation et mise en scène de « conte de Jataka » (conte indien) pour ensemble de harpes et récitant. Création de l’œuvre en avril 2011 à la MPAA de Paris avec Marielle Nordmann dans le rôle principal. (Interprété en 2013 au CRR de Béziers, Perpignan, Nice , Lausanne ). Programmée les 5 et 6 avril 2014 au CRR de Strasbourg.
Responsable de projets « écoute et créativité » au sein des collèges : Jean Moulin à Montceau-les-mines (71) année 2011/2012 et Notre-dame à Bois-d’oingt (69) – années 2012/2013/2014.
Metteur en scène de la pièce de Georges Didier : le 1er battement de cœur. Créée à Lyon en décembre 2016, puis jouée à Genève, Paris, Crest et Bruxelles.

Anime actuellement plusieurs sessions auprès de :

  • Chorales de Bourgogne
  • Praticiens d'anti-gymnastique : méthode Thérèse Bertherat
  • Semaine Romande de Musique et de Liturgie à Saint-Maurice (CH)
  • Semaine « art du conte et art de l’écoute »

A animé de nombreuses interventions au sein des structures suivantes :

  • Centre d'Ecoute de Bourgogne
  • Centres d'Art polyphonique d'Alsace , d'Auvergne et de Bourgogne
  • Ecole de musique de Luxeuil
  • Mouvement «à coeur joie »
  • Centre de rééducation de Bourgogne
  • Entreprise produits pharmaceutiques Roche
  • Académie d'interprétation musicale (Le Creusot)
  • AFPI à Auxerre et Dijon
  • CRR de Châlon sur Saône
  • Invitée de Gaëlle le Gallic (France Musique) pour l'émission << Violon d'Ingres >> et de Françoise Tinel à RCF(Lyon)

Diplôme en «Art de I'Ecoute» : méthode François Louche (1991)
Formatrice dans cette discipline depuis 1996
Animatrice depuis 1991 en :
- Audio-Vocalie et expression artistique : (ateliers hebdomadaires et mensuels) o Ecoute aquatique : réceptivité corporelle
- Bilan et profil psycho-acoustique (accompagnement individuel ,diagnostic et ré- éducation)
Médaille d'or en piano et formation musicale au C.N.R de Lyon (1977)
Licence de Musicologie à la Faculté de Lyon (1978)
Professeur assistante de Mme G. Bonneton (piano) au C.N.R de Nevers (1976)
Professeur de formation musicale (préparation au D.E) au C.N.R de Lyon (1978)
Professeur de formation musicale et chant choral pour adultes à I'E.M.A de Beaune (de 1983 à 1991)
Diplôme de pédagogie musicale E.Willems à Lyon (1986).

 

Iconographe-mosaïste
Élève du maître grec Vlavianos. Explore depuis de nombreuses années les multiples traditions iconographiques d’orient et d’occident, dans son atelier lausannois « Arte Apostolica », fondé en 2009, après son apprentissage de la mosaïque antique à Ravenne.

Né en 1983, Emmanuel Pittet commence à goûter à la musique dans un chœur d’enfants. C’est tout naturellement qu’il rejoindra quelques années plus tard le chœur-mixte de son village. C’est durant cette époque que naîtra l’envie de prendre à son tour les rennes de la direction. Il est actuellement à la tête de 2 ensembles : le chœur-mixte paroissial de Villaz-Saint-Pierre ainsi que le Chœur Liturgique Romand (Choliro). Soucieux d’en apprendre plus il s’inscrit en classe de direction chorale avec Jean-Claude Fasel à Fribourg où il obtient un diplôme en 2011.
La composition reste à ce jour un plaisir d’autodidacte. Il a à son actif une trentaine de pièces à caractère liturgique dont un Ave Maria primé lors du concours de composition de Label Suisse organisé par RSR/Espace 2 en septembre 2008. Son inspiration lie modernité des compositeurs français du XIXe et XXe siècle et pureté des lignes grégoriennes.
Depuis plusieurs années il se forme à la liturgie dans le cadre des Semaines Romandes de Musique et de Liturgie ; il y est membre du bureau. Cette formation riche non seulement sur un plan spirituel mais également humain lui fait goûter notamment au plaisir de jouer de l’orgue. Il transmet ses compétances depuis lors dans différentes paroisses, plus particulièrement à Gruyères où il est titulaire des grandes orgues. En 2016, il termine un cursus de 3 ans à l’Institut Catholique de Paris dont il est diplômé en liturgie et en musique liturgique. Son travail de mémoire l’a conduit à travailler sur la musique liturgique en français avant le Concile Vatican II et promue par la maison de disques Studio SM.
Ces diverses compétences lui permettent dès lors d’être actif professionnellement au Centre Romand de Pastorale Liturgique à Bex ainsi qu’à l’Abbaye de Saint-Maurice.

Claire-Isabelle Siegrist est née en 1969 à Yverdon-les Bains où elle passe son enfance et son adolescence. Après des études au conservatoire de Lausanne, elle entreprend une nouvelle formation et obtient un diplôme d’assistante médicale. En 1995, elle entre dans la Congrégation des Sœurs de Saint Maurice dans laquelle elle s’engage définitivement en 2003. Sa passion pour le chant choral l’a amenée à chanter durant plusieurs années à la Chapelle vocale de Romainmôtier, puis à l’Ensemble Vocal de Saint-Maurice.

Sa formation dans la vie religieuse la conduit à suivre des cours de direction chorale au conservatoire de Sion. Elle y obtient un certificat dans la classe d’André Ducret. Elle reprend ensuite les études et obtient un Baccalauréat français en section littéraire.

Dès son premier engagement en 1997, on lui confie la responsabilité de la liturgie dans sa Congrégation, charge qu’elle occupe toujours. Après un stage au Centre Romand de Pastorale Liturgique, elle est admise à l’Institut Supérieur de Liturgie à Paris. Suite au cursus de deux ans, elle consacre un an à travailler à un mémoire de fin d’études intitulé : « La Liturgie des Heures, un acte qui édifie la communauté. Pour une compréhension renouvelée de la place de l’Office divin dans la vie religieuse féminine ». Elle y a obtenu son diplôme en octobre 2009.

Elle est engagée au Centre Romand de Pastorale Liturgique comme collaboratrice où elle assure des charges d’enseignement et d’administration.

Chanoine à l’Abbaye de Saint-Maurice, il se spécialise actuellement à l’Université de Fribourg en théologie morale par un travail de recherche sur la communauté des bienheureux moines de Tibhirine comme lieu d'expérience synodale.
Parallèlement à ses études théologiques, il a entrepris un cursus universitaire en histoire de l’art, se passionnant d’acquérir les outils méthodologiques pour décrypter les œuvres d’art, spécialement à caractère sacré. 
Comme religieux, son quotidien est imprégné de sensibilité liturgique et sacramentelle. De son expérience au service de la liturgie à l’Abbaye de Saint-Maurice il en tire des éléments à partager pour questionner le rapport qu’entretient chaque baptisé avec les rites chrétiens.

Chanteuse et instrumentiste éclectique, Paola Cialdella a débuté sa formation musicale à Gênes, où elle a obtenu son diplôme de piano au Conservatoire "N. Paganini", avec Canzio Bucciarelli, puis, en 2006, son diplôme de clavecin (avec mention), dans la classe de Barbara Petrucci. Parallèlement, elle obtient un diplôme en Langues et Littératures étrangères modernes (spécialisation français, avec mention), à l’Université de sa ville natale. Paola obtient ensuite le diplôme de chant, au Conservatoire Vivaldi d'Alessandria (avec mention), sous la direction de Paola Pittaluga et Lavinia Bertotti, et fréquente des masterclasses et des cours thématiques avec Roberta Invernizzi.Sa carrière de chanteuse comprend notamment des décennies d’expériences dans des ensembles avec lesquels elle s’est produite en soliste et en choeur, en Italie et à l'étranger. Bien que la musique ancienne et baroque représentent son principal répertoire, elle se produit dans un large éventail de domaines et de styles. Elle a travaillé pour le Théâtre National de Genova, en tant que coach vocal et accompagnatrice au piano pour le spectacle L'Ispettore generale (mise en scène de M. Langhoff) présenté à Gênes (Teatro Nazionale), Bologne (Arena del Sole), Milan (Teatro Strehler), Rome (Teatro Argentina) et Moscou (Théâtre de l’Armée Rouge). Paola a chanté avec le Coro Maghini de Turin (C. Chiavazza) dans les saisons de l'Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI di Torino sous la direction de J. Tate, J. Mena, R.F. De Burgos, H. Rilling, C. Hogwood, G. Noseda, W. Marshall. Avec ce même choeur, elle a participé aux concerts et enregistrements de l'Academia Montis Regalis (A. De Marchi). Depuis sa fondation, elle est membre de l'ensemble Il Canto di Orfeo, dirigé par Gianluca Capuano, avec lequel elle s'est plongée dans le répertoire du madrigal et du baroque sacré, parallèlement à son activité au sein de La Barocca, en résidence à l'Auditorium de Milan. Elle a également participé aux saisons du Teatro alla Scala et de l'Opéra de Lyon dans la production de A Dog's Heart de A. Raskatov, dirigée par M. Brabbins et mise en scène par S. McBurney. Actuellement, elle prend part, avec l’ICO et Les Musiciens du Prince, à des tournées européennes, au Festival de Salzburg et la Saison de l’Opéra de Monte-Carlo, au côté de Cecilia Bartoli.


Dans le domaine de la musique médiévale, Paola collabore avec le luthiste Peppe Frana (Nexus Ensemble) et participe à des projets avec Cantica Symphonia (Giuseppe Maletto). Elle a chanté pendant plusieurs années avec le Cor de Cambra del Palau de la Mùsica Catalana (Josep Vila, Marc Minkowski, J. Puig, J.C. Spinosi) dans le cadre de la saison en résidence à Barcelone et lors de tournées (Paris, Cracovie, Aix-en-Provence). Paola collabore également avec l'Ensemble Chiaroscuro (F.H. Cipriani) et le chœur Cremona Antiqua de Crémone, dirigé par Antonio Greco.


Également active dans le répertoire contemporain, parfois dans un contexte théâtral, elle a chanté avec Accordone, dans les spectacles Una Odissea et Una Iliade, avec Guido Morini et Marco Beasley. A ce jour, elle est membre de l'ensemble féminin Cleantha, dont elle est cofondatrice, et pour lequel elle développe des projets de concerts originaux.
Avec la pianiste Pinuccia Schicchi, elle se consacre au répertoire de musique de chambre du XXe siècle, principalement allemand.


Paola a participé à des émissions de radio et à des festivals internationaux, notamment Poésie et musique à San Maurizio, L'Altro Suono, Settembre Musica MITO, Saison d'opéra du Teatro Ponchielli, Ravenna Musica, Festival médiéval de Gubbio, Saison GOG de Gênes, Mysteria Paschalia à Cracovie (PL), Semaine de musique religieuse de Cuenca, Saison du Palau à Barcelone (ES), Les Baroquiales, Festival de Callas, Festival de Hyères, Saison de la Philharmonie de Paris, Opéra de Lyon et de Aix-ein-Provence (F), Salzburger Festspiele, Innsbruck Festwochen, Trigonale (A), Schwetzingen Festival (D), MA Bruges (B), Zermatt Music Festival, Ceresio Estate, Murten Classics, Verbier Festival, Sion Festival, La Via Lattea (CH). Elle collabore régulièrement avec l’Oberwalliser Vokalensemble, comme chanteuse, soliste, ou encore comme formatrice vocale et assistante pour la preparation du choeur. Avec cet ensemble, elle s'est produite en tant que soliste au Sion Festival, et au Zermatt Music Festival, notamment sous la direction de Ton Koopman. Depuis deux ans, elle collabore en tant que soliste avec l’Ensemble Vocal de St-Maurice (Charles Barbier), elle a aussi chanté avec la Schola de Sion, sous la direction de Marc Bochud. Active dans la création de projets originaux et dans la vie culturelle, elle a contribué à la création de l'atelier didactique MAP Musica Antica a Palazzo (en résidence au Palazzo Bianco de Gênes) - destiné aux amateurs et aux spécialistes pour l'étude et l'approfondissement du répertoire ancien - elle partage l’organisation du festival Canti Sacri nel Mediterraneo, et, depuis 2016, elle dirige à Gênes la saison de concerts La Voce e il Tempo, un projet original qui arrive à sa septième édition.

Depuis 2022, Paola est co-directeur d'un nouveau festival de musique ancienne Modulazioni dans la ville de Cuneo. L'éducation a toujours accompagné son activité d'interprète. Dans ce domaine, elle suit des formations de théorie et pratique de la musique ancienne (Diego Fratelli, Enrico Correggia, Antonio Greco, Brigitte Lesne), direction de chœur (Lorenzo Donati, Basilio Astulez) et physiologie de la voix (Emma Garzoglio). En Valais, elle est professeur de chant à la Singschule Oberwallis, pour la préparation de concerts et de concours internationaux. Elle enseigne également à l'Allgemeine Musikschule Oberwallis (amo) dans le département de chant. Elle dispense également des formations vocales individuelles et de groupe, dont régulièrement pour le chœur mixte de St-Léonard.. Elle est membre de l’OCV et dans ce cadre a tenu des journées des formation pour choristes, et à été  invitée à collaborer avec plusieurs formations chorales en Haut et Bas Valais. De 2022 est professeur de technique vocal pour la Semaine Romande de Musique et Liturgie à Saint-Maurice. Actuellement elle enseigne aussi auprès de la Maîtrise de la Cathédrale de Sion et également à la Schola de Sion. La recherche a toujours accompagné son activité d'interprète, en particulier dans la pratique et étude de la respiration (Atem- Tonus-Ton, littéralement Souffle-Ton-Son) avec Silvia Biferale, Letizia Fiorenza, Judith Furrer-Bregy (CH), Isabell Kargl (A) et Esther König (IKP Zürich).

Le Père Jean-Sébastien Charrière (osb) est un moine de l'Abbaye d'Einsiedeln. Artiste peintre, il enseigne notamment la calligraphie.

Née à Sion, Marie Favre se passionne rapidement pour la littérature et la musique. Après des études gymnasiales classiques (section latin-grec), elle intègre la Faculté des Lettres de l’Université de Genève, où elle étudie la musicologie et le français. Les espaces d’intersection entre ces deux disciplines feront ses délices : durant son parcours universitaire, elle s’intéresse ainsi particulièrement à la lyrique médiévale et au théâtre musical du XVIIe siècle. C’est dans ce domaine qu’elle soutient en 2022 sa thèse de doctorat, intitulée L’Espace du sensible : le lieu de la musique – Les comédies-ballets de Molière, une cartographie philosophique. Aujourd’hui, elle enseigne l’histoire de la musique classique à la Haute École de Musique de Lausanne, et collabore régulièrement avec diverses institutions culturelles romandes (Grand Théâtre de Genève, Orchestre de Chambre de Lausanne, Riches Heures de Valère…)
Fervente défenseure de l’art choral, Marie Favre préside la commission de musique de la Fédération des Sociétés de Chant du Valais, et dirige trois chœurs en terre valaisanne.

Voici une présentation des professeurs présents lors de la prochaines semaine romande de musique et de liturgie.
Chacun d’entre eux se réjouit de partager avec vous leurs connaissances.