Michel Veuthey

Michel Veuthey s’est éteint le 1er juin 2011. Il fut l’une des chevilles ouvrières de la SRML durant plusieurs décennies.
Nous remercions la revue Voix Nouvelles qui nous a aimablement autorisé à reprendre un hommage paru dans son N°75.


MICHEL VEUTHEY : DÉLICATESSE ET FERMETÉ

Michel Veuthey s’en est allé. Discrètement, sur la pointe des pieds. Comme à son habitude. Pourtant, quelle fécondité dans sa vie de musicien, liturgiste et enseignant en Suisse Romande ! C’est sans doute lui qui a le plus œuvré pour que la réforme liturgique du Concile Vatican II se réalise de manière cohérente, belle et ecclésiale, dans les communautés chrétiennes de Romandie.

Infatigable voyageur de la liturgie, il a animé d’innombrables journées dans les paroisses pour les différents acteurs de la célébration. Et il a fait des Semaines Romandes de Musique Liturgique (SRML) à St-Maurice, qu’il a dirigées pendant de nombreuses années, un lieu phare pour cette mise en place.

Il dirigeait avec infiniment de doigté et de finesse : « son » chœur Polyphonia de Vernayaz a pris avec lui une ampleur remarquable et savait toucher les cœurs par un phrasé jailli de l’intériorité. Lorsqu’il entraînait la foule des « semainiers » participant à la SRML, il conservait la même délicatesse et la même économie de moyens : peu de mots, peu de gestes, beaucoup d’âme. Pour amener les chanteurs à devenir « un-animes ».

Enfin, il disposait d’un sens pédagogique très affiné : il mettait le doigt sur l’essentiel, à savoir que la musique et la chorale font partie intégrante de l’action liturgique au service de l’assemblée. Ce n’était pas un mince combat, dans le contexte de cantons aux chorales aux chefs de chœurs « tout-puissants »…

Sa délicatesse s’accompagnait cependant toujours de beaucoup de fermeté. Il ne laissait rien passer, lorsqu’il sentait que l’esprit de la liturgie du peuple de Dieu était en jeu. Il avait ses coups de colère et il ne se gênait pas de tancer évêques, célébrants, directeurs et instrumentistes lorsque quelque chose l’avait irrité.

L’homme à la barbichette s’en est allé. Son action continue de porter du fruit. À travers ses remarquables ouvrages, pleins de nuances. Et grâce à la SRML, toujours aussi vivace.

Abbé François-Xavier Amherdt
Professeur de théologie pastorale à l’Université de Fribourg, guitariste, chef de chœur et enseignant à la SRML