Abbé Jean-Jacques Martin

JPEG - 259 ko

Né à Ste-Croix, c’est cependant à La Chaux-de-Fonds que Jean-Jacques Martin passe toute son enfance. Après une maturité commerciale, il obtient une licence en Sciences économiques à l’Université de Neuchâtel. C’est dans le secteur bancaire qu’il commence sa vie professionnelle pour quelques années seulement. En effet, l’appel de l’Esprit Saint et de la communauté paroissiale est plus fort : il entre au séminaire diocésain en 1975 et obtient une licence en théologie à l’Université de Fribourg en 1980.

Ordonné prêtre le 27 juin 1981 à La Chaux-de-Fonds, Jean-Jacques Martin est d’abord vicaire des paroisses d’Yverdon-les-Bains – Grandson avant d’en devenir le curé à partir de 1985, ajoutant encore la charge pastorale d’administrateur de la paroisse de son village natal de Ste-Croix trois ans plus tard. En 1991, il est nommé Curé in solidum puis, en 1996, Modérateur au secteur pastoral de Romont. Son évêque l’appelle à le représenter dans le canton de Neuchâtel en le nommant Vicaire épiscopal en 2001, fonction qu’il occupe toujours.

Conjointement à ses fonctions pastorales actuelles, Jean-Jacques Martin est membre du comité du CCRT (Centre Catholique de Radio et Télévision), président de la Caisse de solidarité des prêtres en Suisse et membre de la COR (Conférence des Ordinaires Romands) dont il est le président depuis 2007.

La musique, chorale notamment, occupe une belle place dans la vie de Jean-Jacques Martin, que ce soit comme choriste au chœur de la paroisse de son enfance, ensemble qu’il a d’ailleurs dirigé ad interim, ou comme membre du Chœur des XVI. Il chante d’ailleurs toujours au sein de ce dernier, et ce depuis 1975 ! Par ailleurs, il est président de l’Association des Semaines Romandes de Musique et de Liturgie.

Plusieurs séjours au Pérou à partir de 1988 lui ont permis de tisser des liens très forts avec ce pays. De ces voyages est née l’Association « Coordination Aide-Pérou » qu’il préside.