2000 : Le grand changement

La SRML fait peau neuve

« An 2000 oblige, la Semaine romande fait cette année son évaluation et en profite pour entrer dans une nouvelle ère. Elle espère ainsi répondre davantage aux besoins des personnes qui, par la musique, par la parole, par l’art décoratif aussi, rendent un service concret à leur paroisse ou à leur communauté. Elle cherche à toucher aussi toute personne qui souhaite recevoir un enseignement complet tout en alliant le travail aux vacances.

Ainsi, on ne verra plus dorénavant à la Semaine romande de répétitions de chant pour tous. Au contraire, pour assurer un enseignement spécialisé et plus approfondi, seuls les choristes pourront, s’ils le souhaitent, prendre part à un atelier de chant. Tandis que les organistes feront de l’orgue, les chefs de choeur de la direction, les lecteurs un cours sur la parole. Bref ! chacun choisit l’atelier qu’il désire, en fonction de ses compétences et de ses pôles d’intérêt. »

Ce qui précède est extrait de la brochure de présentation de la session de l’année 2000. Tout est là ! Le changement est imposant : De quelques heures de cours durant la semaine, les participants peuvent à présent suivre près de 27 heures de cours pour la version longue ou 12 heures pour la version courte (une demi-semaine), la structure des journées est profondément modifiée, des ateliers inédits sont créés et, immense changement des habitudes, le concert de clôture du vendredi est déplacé au samedi soir, etc.

Cette nouvelle formule, encore en vigueur de nos jours, rencontre un vif succès. Certes, les journées sont sans doute plus fatigantes, les semainiers se voient peut-être moins tous ensemble mais le bilan est positif : Chacun repart avec un enseignement riche et varié, donné par des professionnels compétents.

Lire la suite >>